Activités du 2005

En ce qui concerne les activités effectuées par notre Organisme pendant l'année 2005 nous faisons le compte rendu comme plus importantes les suivantes :

· Édition de quatre numéros de notre revue CIAG.doc: Cette publication trimestrielle; à partir du nombre correspondant au mois de décembre il met à améliorer de manière remarquable sa qualité, non seulement dans le rôle qui est imprimée mais il incorpore le portail et la quatrième page de couverture en couleur ainsi qu'une importante amélioration d'impression. Il est actuellement publié dans deux versions différentes (castillan et catalan).

· Signature de l'accord de collaboration avec l'Organisme "Coordinadora de Colles de Geganters i Grups de Grallers de les Comarques Meridionals de Catalunya". Celui-ci est le quatrième accord de collaboration conclu avec par le Cercle, puisqu'ils avaient été déjà signés précédemment avec des Groupements le Chili, le Nicaragua et d'Aragon.

· Fin Février, dans une réunion entre des représentants des Assemblées Directives en Fraga (Huesca), on a défini aussi des propositions d'activité et on a entamé les relations conjointes entre le "Coordinadora de Tarragona", Apomaga et le Cercle, dont le premier résultat visible à été la présentation de trois projets à des Institutions

· Depuis le mois de mars on travaille un projet de page web didactique consacrée au monde des géants. On prévoit qu'elle soit publiée dans cinq langues.

· Le mois de juin une représentation de l'Assemblée Directive du Cercle a assisté, invitée par APOMAGA pour la troisième année consécutive, à le «Rencontre de Géants d'Aragon», effectué à cette occasion en Ayerbe et organisé par cet Organisme aragonais.

· Au mois de septembre nous prenons part avec un rapport "la Journée d'Arts dans la Rue", organisée par la Diputació de Barcelone.

· Cette année l'Organisme a reçu une subvention de la Generalitat de Catalogne en convention avec la Caixa Laietana, ce qui a permis d'étendre notre capacité gestion et pouvoir faire face à des déplacements qui d'une autre manière ne sont pas possibles.

· Expositions: Comme nous reflétons dans un autre paragraphe, cette année nous avons effectué trois; une en Vallgorguina (Barcelone) et deux au Nicaragua (Leon et Corinto). Dans le chapitre de relations (indépendamment des attaques au Nicaragua et au Costa Rica), elles sont nombreuses les Organismes qui ont contacté avec nous, spécialement depuis l'Amérique.

Voyage à le Nicaragua et à Costa Rica

Depuis le 2 jusqu'le 19 décembre, cinq membres de l'Assemblée Directive de l'Organisme ont dirigé l'expédition qui portait à trois groupes de géants de notre pays envers le Nicaragua pour prendre part une vaste diversité d'activités à développer par plusieurs localités de de ce pays d'Amérique centrale, de tant dans le paragraphe de défilés comme dans celui de gestions d'inter-relation avec des Organismes, historiens et représentants gouvernementaux.

L'initiative de ce voyage a été commencée à planifier à partir du moment où le Cercle a signé, durant l'année 2004, l'accord de collaboration avec l'Association Folklorique de Gigantonas "Viva Leon Jodido", lequel agglutine plus de trente groupes de «gigantonas» dans la ville de Leon.

À la suite de cet accord cette Association a commencé à gérer la visite qui a disposé depuis le premier moment l'invitation expresse de la Mairie de Leon.

Les groupes qui ont pris part l'expédition ont été celles de la Bisbal d'Empordà, Riudoms et Vallgorguina, qui dans les premiers jours du mois d'octobre envoyaient déjà vers le Nicaragua un container qui transportait un total sept géants, des quatre grosses têtes et matériels du Cercle pour pouvoir monter les expositions prévues.

Il était en outre disposé les gestions que le Monsieur Roberto Marenco, membre de la représentation de l'UNESCO dans ce pays, effectuait dans le but de que notre délégation puisse être interviewée avec diverses personnalités, comme nous expliquons par la suite.

Aussi, depuis avant notre sortie vers le continent américain, on avait programmé plusieurs contacts au Costa Rica, en profitant que nous passerions quelques jours dans ce pays, tant à celle allée comme autour du Nicaragua.

Par conséquent, dans le voyage de d'allée déjà nous avons tenu une première réunion à San José de Costa Rica avec des directeurs de groupes en rapport avec les géants de ce pays, et qui ont une vaste connaissance de d'eux, et ils ont servi à planifier de futures activités ainsi que les contacts qui seraient développés jours ensuite, à notre retour du Nicaragua.

En ce qui concerne les représentants nicaraguayens, nous devons citer d'une manière très spéciale les conversations et l'amitié établie avec le Monsieur Edgardo Buitrago, l'historien plus important que le Nicaragua et, entre autres, le fondateur du Musée et Archive "Rubén Darío" qui a en outre en presse un livre sur les gigantonas de Leon. Ça a été une relation très utile; et des Maires et des Conseillers municipaux des Mairies qui nous ont reçues: Leon, Corinto et Nagarote, ainsi que le staff de direction de la Maison de Culture de Leon, et aussi avec un des constructeurs de géants de la ville.

Et comme était prévues, grâce aux gestions préalables, les réunions avec les représentants de divers pays que se trouvaient des présents dans la ville de Leon pour ces dates, dans le but d'avoir lieu en elle "le Forum subrégional sur le Tourisme et la Culture: un binôme pour promouvoir l'interculturalité et le développement soutenable en Amérique Centrale ".

Dans le premier bloc la représentation du Cercle l'équivalent s'est réuni avec les représentants culturels, le niveau ministériel, ou similaire, du Nicaragua, le Guatemala et Panama. Dans cette réunion on leur a posé une série questions et propositions en rapport avec les géants en Amérique Centrale qui ont été fait valoir de manière très positive

Au jour suivant, 6 décembre, a eu lieu également la réunion avec les représentants des gouvernements du El Salvador et Honduras, en se trouvant avec une grande réceptivité vers nos propositions.

Le 8, la rencontre a été avec les représentants de Costa Rica, ainsi qu'avec l'observateur envoyé au Forum par le gouvernement Équateur, et du principal représentant de l'UNESCO en Amérique Centrale par le Secteur de Culture.

Toutes ces conversations ont permis d'établir un niveau de relations dans ces pays qui doivent rendre possible d'arriver à développer, avec la coordination du Cercle, une série d'initiatives de connaissance et une relation.

Outre ces relations personnelles on a effectué deux grandes expositions montées par notre Organisme dans le but de montrer la richesse et la diversité des géants dans le monde.

La première de d'elles, et la plus complète, a eu lieu dans l'enceinte de la Maison de Culture de Leon, en étant visité par beaucoup de personnes, certaines de d'elles de villes très éloignées.

L'autre exposition, plus réduite et seulement de trois jours, a été effectuée dans la ville de Corinto, où les gens ont aussi répondu de l'importante manière.

Citer le grand écho de la visite, avec beaucoup d'entrevues effectuées pour tous les moyens de communication du Nicaragua (presse, stations émettrices de radio et canaux de télévision).

Dans quelques périodiques notre visite a occupé le portail et plusieurs télévisions lui ont consacré des espaces de jusqu'à vingt minutes.

D'autre part nous devons citer l'impact énorme qui a représenté la présence de nos géants dans ce pays.

Par tous les lieux où ils défilaient il y avait d'importantes quantités de personnes qui les suivaient et, une chose qui s'est avéré surprenant, qu'ils demandaient continuellement à tous les composants de l'expédition sur ces figures.

Le jour de la principale Rencontre dans la ville de Leon (8 décembre: "Rencontre annuelle de Gigantonas"), ce qui est expéditionnaires pendant des heures nous nous trouvons entourés par des groupes de gens intéressés à savoir davantage de sur nos figures et les géants en général.

Les groupes de géants ont développé les activités suivantes:

Jour 5: Présentation au Stade de Béisbol de la ville de Leon, avec une représentation gigantonas et nains têtus de la ville.

Jour 6: Visite à une école de Leon pour faire livraison de matériel didactique de donations, une aide de la Mairie de Vallgorguina et des dessins effectués par des enfants de nos écoles.

Jour 8: On a effectué la visite avec les géants à l'intérieur de l'église de la Mercé, de Leon, dans laquelle il y a une image de la Vierge de la Mercé apportée depuis Barcelone il y a trois siècles.

Ensuite participation la "Rencontre de Gigantonas", l'événement plus important que la culture de Léon, avec la "Gritería".

Jour 9: Tentative de montée au volcan "el Cerro Negro" avec trois de nos géants à des épaules. Le fort vent nous a empêchées d'arriver au sommet.

Jour 11: Défilé dans la ville de Corinto.

Jour 13: Défilé dans la ville de Nagarote.

Le 16 nous sortons du Nicaragua vers Costa Rica, où nous resterions deux jours.

À l'occasion de ce séjour on a effectué les activités prévues:

La première a été la visite à l'exposition qui était effectuée dans le Musée de la Banque de Costa Rica consacrée à la "Mascarada" en Amérique Centrale et la relation postérieure avec le Commissaire de de cette dernière.

S'est ensuite produite la rencontre avec la groupe de géants de Barva qui nous ont montrée ses figures avec un travail sculptural excellent.

Le groupe était accompagné par un des constructeurs lequel nous a exposé les techniques qu'il employait.

A conclu la journée avec une nouvelle réunion avec des représentants de groupes locaux.

Il n'a pas malheureusement été possible de nous interviewer avec l'historien plus important que celles mascaradas dans la ville de Cartago.

Toutefois une fois retournés à notre pays ils ont été maintenus par Internet.

Comme conclusion nous souhaitons remercier, d'abord et de nouveau, pour appui reçu, spécialement depuis la Generalitat de Catalogne et la Caixa Laietana, mais aussi de la Diputació Barcelone et de la Mairie de Vallgorguina, sans laquelle le développement de tout le programme prévu ne est pas possible.

Suite à ce voyage on a ouvert pour le "Cercle" des portes qu'ils doivent permettre de continuer à travailler avec les divers pays avec lesquels nous nous avons une entrevue, et ainsi atteindre l'objectif inter-relation et connaissance de l'environnement des géants partout dans le monde.

Par conséquent dans les prochains mois on consolidera ces relations et possibles nouvelles visites à la zone, ou par l'Assemblée du Cercle comme de groupes de géants de notre pays.

 

Le numero 9 du la revue CIAG.doc.

 

Dinamarque.

Nicaragua.