Les géants jusqu'à aujourd'hui

Et ainsi nous nous approchons aux temps actuels, mais durant l'année 1780 l'important fait se produit dans le royaume d'Espagne (et par conséquent aussi dans tous ses territoires de l'outre-mer): On interdit le défilé des figures et l'interprétation de de danse dans la procession du Corpus, puisque "le peuple les suivait de manière trop de fête et il était distrait du but principal".

Dit d'une autre manière: Ces éléments que l'église a faits le sien pour favoriser la participation du peuple dans la procession du Corpus, devenaient maintenant indésirables et, d'un plumazo, ils étaient éliminés de la "Fête".

Ceci a signifié la fin pour beaucoup de géants qui ont terminé abandonnés et mangés par les rats, ou directement victimes des feux.

Par conséquent des localités qui disposaient une forte présence et protagonisme des figures dans la procession, comme c'est le cas pour Séville, les ont perdus pour toujours.

Toutefois dans d'autres lieux ils n'ont pas fait cas de de l'interdiction ou de eux ils ont situé par des mètres devant le défilé, ce pourquoi on est parvenu à pouvoir maintenir vivante la tradition.

Comme nous avons dit cette interdiction il était "pour tous les territoires du royaume", et par conséquent dans les territoires de l'Amérique il a été aussi appliqué, en comportant, par exemple, la disparition des géants de la Cathédrale de Ville du Mexique.

Mais en sauvant cet incident les géants ont continué leur chemin, en évoluant, en adoptant diverses formes de manifestation et en enrichissant, dans son ensemble, la page plus importante que la culture populaire et traditionnelle dans le monde.

 

Indonèsie.

 

Honduras.