Archéologie des géants

L'origine des figures géantes, comme nous les connaissons actuellement, doit être cherchée dans des cérémonials religieux très anciens dans lesquels ils apparaissent afin de montrer, au-dessus de la tête des présents et ainsi l'agrandir, au dieu ce qui représentent avec son image, en faisant il le présente en même temps au moyen et des cantiques rituels danse.

Cette formulation générique est valable pour beaucoup des lieux dans les 101 pays où nous pouvons trouver aux géants de nos jours, et qui sont représentés dans les cinq continents, en montrant une richesse et une diversité impressionnante.

En Europe, et d'autres lieux, ils ont évolué depuis ces origines, dans un contexte de religions primitives, vers des éléments didactiques et de fête: Didactiques être utilisés par les juglares et les théâtres itinérants pour renforcer ses représentations, et de fête parce qu'on intègre aussi dans certaines conclusions, spécialement les carnavals.

Cette présence populaire a rendu propice que dans l'Âge Moyen sa présence était très fréquente et aussi l'enracinement entre les classes sociales populaires.

Toutefois ces figures étaient très différentes de de ce qui est actuelles, ainsi que la manière dans laquelle ils étaient des portails, puisque comprenaient depuis une tête taillée de bois situé sur une brindille et le corps entouré avec une toile, jusqu'à des structures de paille, sans représenter à aucune image spécifique, qui après le cérémonial pouvaient finir brûlées.

Ces formes de représentation, tellement simples encore, sont représentées dans beaucoup de lieux du monde, spécialement l'Afrique et dans quelques festivités dans l'Europe.

 

 

France.

Suïsse.

 

Nicaragua.